SPORT SANTE - Interview Yannis Chkoundali volontaire en service civique

Yannis CHKOUNDALI est volontaire en service civique au Comité Départemental Rhône-Métropole de Lyon de la Fédération Sportive et Culturelle de France. Son rôle est de promouvoir Atout’form, le programme Sport Santé de la FSCF dans le Rhône et la Métropole de Lyon. Il répond à nos questions…

1/ Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Enseignant en activité physique adaptée, je termine actuellement mon master 2 en intervention et gestion des activités physiques adaptées et de la santé à l’UFR STAPS de l’université Lyon 1. Ma passion pour les activités physiques et sportives et ma sensibilité pour certaines problématiques de santé ont guidé mes choix professionnels. J’aimerais aider les personnes à gérer leur activité physique et à s’approprier une pratique qui suscite à la fois le plaisir et l’amélioration de sa santé.

2/ Pourquoi as-tu choisi de t’engager dans un service civique et surtout pourquoi as-tu choisi le comité départemental Rhône-Métropole de Lyon de la FSCF comme structure d’accueil ?

Ce service civique était une opportunité de développer mes compétences au-delà de l’intervention auprès de publics à besoins spécifiques, en découvrant un environnement fédéral et le « sport-santé » que je ne connaissais pas plus que ça. La mission même de ce service civique était un pas dans l’inconnu et, par conséquent, un moyen de me dépasser et d’évoluer d’un point de vu professionnel et personnel.

3/ Quels sont tes missions ?  Peux-tu en quelques mots nous parler du programme / de l’activité que tu développes ?

Ma mission principale est de développer et de promouvoir le programme santé Atoutform’ dans le territoire du Rhône et de la Métropole de Lyon (MDL). Il s’agit d’un programme sport-santé qui propose trois thématiques : Atout+ qui vise à transmettre des messages de prévention aux adhérents, Form+ qui vise à développer des activités à destination de publics éloignés de la pratique avec un encadrement plus adapté et Bouge+ qui vise à lutter contre la sédentarité par le développement des modes de déplacements actifs. Ma mission générale se décline par l’accompagnement des associations participantes ou non au programme pour développer les activités Form+, la participation à des événements et une intervention hebdomadaire en activité physique adaptée au centre intégré de l’hôpital Lyon Sud auprès de groupes de patients que j’accompagne par la suite, pour ceux qui le souhaitent, à trouver une activité physique qui leur correspond sur le territoire suite à leur hospitalisation. Cela s’ancre dans un projet plus global que j’aimerais développer pour que les personnes les plus fragilisées bénéficient des bienfaits de la pratique d’une activité physique sur leur santé : accompagner des personnes atteintes d’affections de longue durée ou d’une maladie chronique, comme l’obésité, à trouver une activité physique qui soit adaptée à leurs attentes, besoins et capacités après une hospitalisation. C’est dans ce cadre-ci je suis à la recherche de structures sanitaires et de services accueillant ces publics dans la MDL et qui aimeraient développer cette offre en faveur de leurs patients.

4/ Qu’est-ce que cette expérience t’apporte dans ta vie professionnelle ?

Cela m’apporte tout d’abord une posture et un positionnement professionnel que je dessine de jour en jour, d’une expérience à une autre. Cela m’apporte également un réseau dans le domaine sportif par l’intermédiaire des dirigeants et des intervenants des associations et dans le secteur sanitaire du fait de la mise en place de mon projet. Je suis amené à rencontrer beaucoup de personnes et chacune de ces rencontres est enrichissante, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel.

5/ Comme tout volontaire en service civique, tu as participé à une formation civique et citoyenne. Quelle(s) thématique(s) as-tu choisies et auprès de quel(s) organisme(s) ?

J’ai opté pour « La consom’Action au cœur du changement » au sein de l’organisme i-buycott. Nous avons parlé des concepts de consommations et surconsommation dans nos sociétés. Nous avons également pris conscience que ce sont nos actions individuelles ou collectives qui permettent de changer le système actuel de surconsommation. On peut avoir un impact sur l’environnement en faisant des choix liés à notre pouvoir d’achat (produits locaux, produits respectueux de l’environnement…) et politiques (par le vote et par la manifestation). C’était une formation très participative qui nous a permis d’échanger et de réfléchir sur le sujet. C’était très enrichissant puisque la formation se basait sur nos expériences et questions respectives.

6/ En 3 mots, le service civique c’est ?

Autonomie, Dépassement de soi, mise en projet.

Boutique nationale

NOUVEAU PRODUIT 

Agenda FSCF 2020-2021

bloc_boutique_1.png

Où pratiquer

Rechercher une activité

et
km alentour

Suivre notre actualité

MULTIMEDIA

multimedia.png

fscf-logo-bloc_0.png