PORTRAIT DE SANDRINE BONJOUR : Une dirigeante associative tournée vers l’avenir

Passionnée et d’un naturel positif, Sandrine Bonjour, présidente de la Jeunesse Mornantaise, est tombée dans la marmite de la vie associative dès son plus son âge. Malgré la crise sanitaire qui touche de plein fouet les associations et le sport amateur, Sandrine Bonjour ne se laisse pas abattre : « je reste confiante, je sais d’où je viens. Je connais mes fondations, je m’en suis nourrie grâce à mon association ». Portrait d’une femme et d’une dirigeante associative tournée vers l’avenir…

Son parcours associatif…

Sandrine Bonjour est « une enfant FSCF » (Fédération Sportive et Culturelle de France). D’abord gymnaste, suite à un grave accident, elle est contrainte d’arrêter la pratique. Son parcours associatif aurait pu s’arrêter là si ses mentors Henry ROBERT, ancien président de la Jeunesse Mornantaise, et Jean DEAL, ancien responsable de la gymnastique masculine au sein l’association, ne l’avaient pas prise sous leurs ailes. Très rapidement, elle est initiée à la gestion de l’association en plus de ses fonctions de juge en gymnastique féminine.

1985 : une année marquante dans son parcours de dirigeante associative puisqu’elle devient présidente, fonction qu’elle occupe encore aujourd’hui. Épanouie, elle a beaucoup donné à son association depuis plus de 30 ans de présidence. Elle ne reste pas fermée à passer le relai si une personne de confiance et avec l’état d’esprit « Jeunesse Mornantaise » veut lui succéder. « Je reste sereine si quelqu’un prend la relève. Tant qu’il ou elle a l’esprit associatif et a à cœur les valeurs du club : famille, respect, fidélité, joie et partage ; tout se passera pour le mieux ».

Ses responsabilités dans les instances territoriales rattachées à la FSCF…

En 1989, elle devient, le temps d’une mandature, membre du conseil d’administration de l’Union Départementale du Rhône (ndlr : ancienne dénomination du Comité Départemental Rhône – Métropole de Lyon de la Fédération Sportive et culturelle de France) sous la présidence de Roger PHILY. Elle s’occupera entre autres de la gymnastique féminine et plus particulièrement de la formation. Ayant plusieurs flèches à son arc (de compétences), Sandrine Bonjour fait également partie des commissions de gymnastique masculine au niveau du territoire du lyonnais (de Bourg-en-Bresse à la Loire en passant par Lyon et ses environs) mais aussi du département du Rhône.

Sous l’impulsion de Dominique MOREL, présidente du Comité Départemental FSCF Rhône – Métropole de Lyon, elle pose sa candidature au conseil d’administration du Comité Régional FSCF Auvergne Rhône Alpes et est élue le 7 novembre dernier pendant l’Assemblée Générale pour la mandature 2020-2024. Elle attend avec impatience de pouvoir s’y investir et surtout de pouvoir travailler aux côtés de Denis VEYRET, président du Comité Régional : « C’est un homme passionnant, il donne envie d’aller dans son sens ! ». Elle souhaite être une passerelle entre les territoires (anciennes ligues régionales) et le Comité Régional, être à l’écoute des activités, les comprendre et agir en conséquence pour assurer leur développement.

Son ressenti face à la crise sanitaire actuelle…

Pour Sandrine, ce deuxième confinement est plus compliqué à gérer que le premier. Ce début de saison avait commencé sous le signe de la remobilisation des bénévoles. « On reste sur une sensation que la saison sportive n’a pas vraiment débuté, on a ce sentiment d’inachevé. On se sent isolé. Comme nous sommes entourés par des discours où on nous interdit beaucoup, on perd en spontanéité et il faut arriver à la provoquer. »

Le constat est sans appel : la crise sanitaire secoue le sport amateur et le monde associatif est en souffrance. « Je voudrais qu’il y ait une prise de conscience de la part des élus locaux et territoriaux. Le sport amateur aura besoin de soutien. Le monde associatif aura besoin d’aide et de temps pour s’en remettre. Les associations, et notamment les petits clubs, vont avoir besoin de l’appui de la fédération. » Elle est consciente et reconnaissante de l’aide financière déjà apportée par la fédération qui a renoncé à l’appel des cotisations 2020-2021.

Son regard tourné vers l’avenir…

Malgré le confinement, la Jeunesse Mornantaise a su garder le lien avec ses adhérents par l’intermédiaire des réseaux sociaux et « ça fonctionne, les adhérents sont toujours là ». Heureusement, la visioconférence permet à Sandrine de rester également en contact avec les autres dirigeants de son association et elle espère les retrouver « en vrai » le plus rapidement possible : « Je rêve de tous les revoir, en plein liberté, afin que nous puissions passer du temps ensemble. Cela nous permettra de pouvoir relancer notre association ! »

« Je veux rester positive ». Sandrine Bonjour est convaincue que son association et que sa fédération parviendra à réinsuffler de la dynamique dans le monde associatif. « A Mornant, on est dans un monde rural. La proximité nous permettra de redonner du souffle pour reprendre notre activité ! »

Boutique nationale

NOUVEAU PRODUIT 

Agenda FSCF 2020-2021

bloc_boutique_1.png

Où pratiquer

Rechercher une activité

et
km alentour

Suivre notre actualité

MULTIMEDIA

multimedia.png

fscf-logo-bloc_0.png