HISTOIRE ET PATRIMOINE - Le comité il y a un siècle !

Retour sur les évènements marquants il y a un a tout juste 100 ans à travers un concours de gymnastique, les réunions d'athlétisme, l'assemblée générale d'octobre et les activités de fin de saison.

Un concours de gymnastique il y a un siècle

L’été 1921 annonce le retour des grands rassemblements gymniques. Alors que l’Union de la Loire organise son concours annuel à Montbrison, l’Union dauphinoise réuni ses gymnastes à la Côte Saint André. L’union Lyonnaise organise son concours à Lyon les 2 et 3 juillet.

Le succès est complet au stade municipal de Lyon. L’esprit de discipline des sociétés participantes a été une nouvelle fois remarqué.
La samedi après-midi et le dimanche matin, les concours de sections, les productions spéciales et le championnat artistique se déroulent dans les locaux de la Sainte-Marie de Lyon et de l’Edelweiss de Lyon. Les concours de clairons et tambours ont lieu au fort Lamothe.

Le dimanche après-midi, les sociétés arrivent à la Primatiale Saint- Jean, où a lieu le rassemblement. A l’issue d’un Salut solennel, profondément impressionnant, les sociétés se forment en cortège pour se rendre au Stade. 48 Sociétés prennent part au défilé. Les gymnastes font leur entrée sur le vaste stade municipal et défilent crânement devant la tribune d’honneur. Le cardinal Maurin préside le festival avec à ses côtés, le général de Montluisant, représentant le gouverneur militaire de Lyon, les sénateurs et conseillers municipaux. Le chanoine Galland, directeur des Œuvres et l’abbé Bérardier, sous- directeur sont accompagnés de Jacques Brac de la Perrière, président de l’Union lyonnaise, l’abbé Macé, trésorier, M. le docteur Berchoud, M. Vacher secrétaire, Jean de la Perrière, précédent président et fondateur de l’Union, membre du Comité Central de la F. G. S. P. F.

Sous la direction de M. Dillen-Schneider, moniteur de la Jeanne d’Arc de Belley, moniteur général du concours, les meilleurs sections et champions, exécutent différents exercices accompagnés par l’Harmonie du Vieux-Lyon.
Les adultes se rassemblent pour les préliminaires d’ensemble, puis les sociétés viennent se masser, drapeaux en tête, face à la tribune officielle, pour entendre le palmarès. M. Jacques de la Perrière, remet la garde du drapeau régional à la N.-D. de Bellecombe, qui le détenait déjà.

Les participants  à ce championnat : le Drapeau de Tarare , les Enfants du sabre de Lyon, la Saint-Genoise de Saint-Genis Laval, l’Espérance de Brignais, la Légion de Saint-Maurice de Lyon, les Jeunes de Saint-André de Lyon, la Saint-Michel d’Oullins, la Jeanne d’Arc de Saint-Augustin de Lyon, la Renaissance de Sainte-Anne de Lyon, l’Etoile de Saint-Joseph de Lyon, l’Edelweiss de Lyon, La Jarézienne de Soucieu en Jarrest, les Jongleurs de la Vierge de Lyon, l’Avenir de la Demi-Lune, l’Abeille de Lyon, les Gyms de Notre-Dame des Charpennes, la Vaillante de Saint-Pothin, la Saint-Louis de Fontaines-sur-Saône, l’Espérance de Lyon, la Fraternelle d’Oullins, la Jeanne d’Arc de Chazay-d'Azergues, l’Avenir de Saint-Bernard de Lyon, l’Espérance de Sainte-Blandine de Lyon, l’Aloysienne de Lyon, la Sainte-Marie de Lyon, la Sentinelle de Villeurbanne, la Franc-Lyonnaise de Neuville-sur-Seine, la Mouette de Lyon, l’Etoile Saint-Vincent-de-Paul de Lyon, l’Eveil de Lyon, l’Elite de Millery, la Jeune Garde de Villefranche, Saint-Fons Sports, la Patriote de Saint-Denis de Lyon, la Notre Dame de Bellecombe, la Vaillante de Saint-Just, l’Elan du Saint-Sacrement de Lyon, le Réveil de Saint-Clair, les Jeunes de Notre-Dame de Saint-Alban, la Franc-Tararienne, l’Union Sportive de Saint-François, l’Eclair du Confluent de La Mulatière, la Jeunesse Mornantaise, l’Etoile de Cusset.

Les réunions d’athlétisme durant l’été 1921

C’est la bonne saison pour pratiquer l’athlétisme. Une rencontre est organisée par le Club Sportif Saint-Marc à Montluel le 17 juillet Au programme 60m, 300m, 800m, 1500m, longueur et hauteur avec élan, poids, sans oublier le relais 5x200m. Les dossards sont remis sur présentation de la licence fédérale munie du timbre 1921.Les moyens de communications proposés sont le tram départ du Pont Lafayette toutes les heures ou le PLM au départ des Brotteaux.

A Lyon, au Stade Municipal de la Mouche, le 31 Juillet, se déroule une importante réunion d’athlétisme organisée par le Rhône Sportif et l’Eveil de Lyon, détenteurs actuels des deux challenges, pupilles et adultes. On assiste à une lutte serrée pour les challenges Brac de la Perrière. Les sociétés lyonnaises sont en grand progrès.

Le 7 août, les challenges de l’Espérance de Givors remportent un grand succès. L'Eveil de Lyon conserve le challenge Adultes et l’Union Sportive Saint-Bruno gagne le challenge Pupilles. Les sociétés lyonnaises apportent le plus grand intérêt à ces réunions avec la participation de jeunes sections sportives venues se confronter aux habituées. 
Le Réveil de Saint-Clair, la Jeanne d’Arc de Vaise, les Abeilles de N.-D. des Anges, l’Eveil de Lyon, Saint-Fons Sports, les Jeunes de Saint-André, le Rhône Sportif, l’Union Sportive Saint-Bruno et les Jeunes de Saint-Alban se disputèrent le challenge Adultes.

Le 4 septembre, le challenge Nambottin clôture la saison athlétique sous la pluie. Plus de 200 athlètes représentant 12 sociétés participent aux épreuves. L’Avenir d’Oyonnax conserve son titre et remporte le challenge Adulte et le challenge Junior pour la seconde fois devant l’Union Sportive Saint-Bruno et le Rhône Sportif. L’abbé Firmin présidait, représentant la Commission sportive de l’Union régionale lyonnaise de la F. G. S. P. F.

L’assemblée générale d’octobre

On parle des nouvelles directives pour la prochaine saison. Une réunion de moniteurs concerne les nouvelles exigences physiques nécessaires pour l’obtention de l’examen. La natation aura plus d’importance même si elle reste encore facultative. Un concours olympique spécial va se développer avec des épreuves variables comme difficulté, selon les catégories d’âge. Au programme : grimper à la corde, saut en hauteur, saut en longueur, lancement du poids, lancement de la grenade, lever de pierre ou de poids, un mouvement simple à la barre fixe et aux barres parallèles, et préliminaire libre.

Il est décidé qu’un concours individuel, dénommé championnat artistique de deuxième catégorie sera réservé aux gymnastes ne pouvant se présenter au championnat prévu par le programme. 
Pour permettre aux Moniteurs de connaître immédiatement les résultats de leur concours, les feuilles de pointage seront établies en double expédition : secrétariat pour le classement et moniteur, immédiatement après le passage devant le Jury.
 La démonstration des mouvements imposés au concours, aura lieu non une seule fois, mais à plusieurs reprises.

Le Docteur Berchoud, conseiller de l’Union, fait la critique médicale de l’entraînement gymnique et sportif. Il insiste notamment sur la nécessité du contrôle médical sérieux, pour ne pas s’exposer à des inconvénients graves.

L’après-midi, le président de l’Union rappelle, en quelques mots, le but poursuivi par nos Sociétés, les efforts déjà produits, et les espoirs pour l’avenir. Rechercher la qualité, maintenir une stricte discipline et poursuivre l’œuvre d’éducation morale, religieuse et physique, voilà l’objectif. La situation de l’Union se passe de commentaires ! En 1914, 84 sociétés, 1919 : 48, 1920 : 70 et en 1921 : 82. Les pouvoirs publics nous accueillent avec de meilleures dispositions. L’Etoile de Montchat, le Patronage Saint-Louis de Gonzague de Bourg et l’Institution Lamartine de Bourg sont rattachés à l’U. R. Lyonnaise.

Les activités de fin de saison  

La coupe du Lyonnais de football reprend ses activités
Organisée par la commission sportive Lyonnaise de la F. G. S. P.F, elle est réservée aux clubs des patronages ne disputant pas les championnats du Lyonnais de la 3 F. A. Les 14 clubs sont : L’Abeille N. D. des Anges, Bellecombe Sports, le Cercle Athlétique de Feyzin, l’Espérance de Sainte-Blandine, l’Espérance du Point du Jour, l’Espérance de Brignais, la Franc-Lyonnaise de Neuville-sur Saône, les Jeunes de N.-D. de Saint-Alban, les Jeunes de Saint-André, La Saint-Louis de Fontaines-sur-Saône, le Réveil de Saint-Clair, Saint-Fons-Sports, l’Edelweiss de Saint-Louis.

Le 4 décembre à Lyon, la saison des athlètes reprend elle aussi. Le cross d’ouverture de 7 kms organisé par la ligue Lyonnaise d’athlétisme, réuni 135 partants. Superbe course de notre jeune camarade Lacombe, du Rhône Sportif, qui se classe 4e derrière Puillet (A. S. L.), Grenard (U. S. A. Firminy), et Marin (G. S. Foyer Cheminots). Les coureurs du Rhône Sportif se classent tous dans les 50 premiers. Beau succès pour le club des Patros.

l’Union voisine, celle de Bourgogne, organise  à Dijon le 16 octobre, un Championnat de sports athlétiques est organisé à Dijon. Il comprend la boxe française et anglaise, le bâton et la canne, l’escrime, le tir au fusil de guerre, les courses et les sauts, le lever de la gueuse, les poids, le lancement du disque, du javelot et de la grenade, etc... Tout un programme.

Rédacteur : Jean-François GATET

Galerie Photos

<a href="/actualites/histoire-et-patrimoine-le-comite-il-y-un-siecle">HISTOIRE ET PATRIMOINE - Le comité il y a un siècle ! </a><div class="smartphoto_back_link"><a href="/multimedia">Retour aux albums</a></div><div class="smartphoto_date_album">Album publié le 15/07/2021</div>
<a href="/actualites/histoire-et-patrimoine-le-comite-il-y-un-siecle">HISTOIRE ET PATRIMOINE - Le comité il y a un siècle ! </a><div class="smartphoto_back_link"><a href="/multimedia">Retour aux albums</a></div><div class="smartphoto_date_album">Album publié le 15/07/2021</div>
<a href="/actualites/histoire-et-patrimoine-le-comite-il-y-un-siecle">HISTOIRE ET PATRIMOINE - Le comité il y a un siècle ! </a><div class="smartphoto_back_link"><a href="/multimedia">Retour aux albums</a></div><div class="smartphoto_date_album">Album publié le 15/07/2021</div>

Boutique nationale

NOUVEAU PRODUIT 

Agenda FSCF 2020-2021

bloc_boutique_1.png

Où pratiquer

Rechercher une activité

et
km alentour

Suivre notre actualité

MULTIMEDIA

multimedia.png

fscf-logo-bloc_0.png